Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Fodjo Kadjo ABO

La devise du chimpanzé

7 Août 2010, 11:48am

Publié par Fodjo Kadjo ABO

DSC 0019      « Mes gris-gris, ce sont mes yeux ». Telle est la devise du chimpanzé, tirée de la sagesse abron.

     

      De tout temps l’homme a eu le souci de vivre longtemps, d’être en bonne santé et de réussir. Mais, se disant que la réalisation de ce vœu peut être compromise par les actions de ses ennemis tant visibles qu’invisibles, il a toujours eu recours à une protection occulte.

   

      Dans les sociétés traditionnelles, l’accomplissement de sacrifices et l’utilisation de potions magiques et de gris-gris sont perçus comme des moyens de se mettre hors d’atteinte des coups des sorciers et autres esprits malins.

 

      Dans les sociétés modernes, tout en se recommandant à des diseurs de bonne aventure dans la plus grande discrétion, nombreux sont ceux qui ont recours à des prières, à des bagues, à des pentacles, à des talismans et autres bijoux magiques censés les protéger.

 

      Le chimpanzé, animal qui ressemble le plus à l’homme, a lui aussi le souci de vivre longtemps et de jouir d’une bonne santé. Mais il n’a pas l’intelligence et l’habileté de celui-ci pour s’offrir une protection mystique contre ses ennemis que sont les fauves et les chasseurs.

 

     Conscient de ses limites, il s’est résolu à se préserver des atteintes de ceux-ci en se servant de certains de ses organes, des outils de protection dont la nature l’a doté : ses yeux, sièges de l’observation et de la vigilance.

 

      L’observation et la vigilance sont des vertus capables de sauver  ceux qui savent les mettre en pratique. Le chimpanzé, qui en a fait l’expérience avec bonheur, ne jure que par elles.

 

      Cet animal est d’une vigilance légendaire. Quand il est au sol il jette, sans arrêt, des coups d’œil autour de lui et observe tout sur son passage. De cette manière, non seulement il ne se laisse pas surprendre par les fauves et les chasseurs, mais en plus il évite les pièges dans lesquels tant d’autres animaux tombent facilement.

     

      Quand il est sur un arbre, il ne s’oublie pas en se disant qu’il est en hauteur, et donc hors d’atteinte de ses ennemis. Comme s’il était sur une tour de contrôle, il observe tout ce qui se passe au sol et n’arrête pas de jeter des coups d’œil dans tous les sens. De cette manière, il arrive à détecter, même de très loin, la présence de fauves et de chasseurs.

 

      Si, s’étant camouflé dans des feuillages à la vue de ceux-ci, il s’aperçoit, grâce à sa vigilance, qu’il a été vu, il saute sur un autre arbre qui lui offre plus de garanties de sécurité. Il y arrive grâce à son agilité, mais aussi et surtout à l’aide de ses yeux qui lui permettent de voir l’arbre qui va l’accueillir.

 

      Sa stratégie lui a été bien souvent salutaire. Il est bien vrai qu’elle n’a pas empêché que quantité de chimpanzés soient dévorés par des fauves ou abattus par des chasseurs. Mais, plus que les autres animaux, ces créatures arrivent à déjouer les plans de leurs ennemis.

 

      Dans la gestion de son destin, le chimpanzé fait preuve d’une sagesse et d’un réalisme dont l’Homme gagnerait à s’inspirer. Trop de personnes se retrouvent au tombeau ou subissent des pertes parce qu’elles ne tirent pas le meilleur parti de leurs yeux, en d’autres termes, parce qu’elles ne sont pas vigilantes.

 

      Observez ce jeune homme qui marche dans la rue, qui fait le tour d’un marché ou qui fait la vitrine devant des magasins. Ses yeux lui servent plus à admirer les belles filles, des marchandises et autres merveilles qu’à veiller sur lui. Il s’oublie au point de piétiner des passants par inattention ou de se faire bousculer. Son attention se relâche jusqu’à ce qu’un voleur à la tire vienne lui rappeler qu’il a intérêt à être vigilant.

 

      On aurait sûrement du mal à dénombrer les personnes qui, par manque de vigilance, se sont laissé surprendre par des voleurs, des violeurs, des assassins et autres criminels. Non moins nombreuses sont celles qui, pour des raisons identiques, se sont faites piquer par des serpents ou heurter par des véhicules.

 

      Des individus pris pour de grands sorciers ne sont en réalité que d’habiles empoisonneurs qui profitent de moments d’inattention de leurs victimes pour leur administrer des produits toxiques à travers des boissons ou des aliments. Et Dieu seul sait combien de gens auraient échappé à des empoisonnements s’ils avaient fait preuve de vigilance.

     

      Les prières, le jeûne, les offrandes, les sacrifices, les potions magiques, les bijoux ésotériques et les gris-gris peuvent être très utiles à l’Homme. Mais sa meilleure protection ne peut venir que de l’usage rationnel des sens dont la nature l’a doté. Les cimetières sont remplis de gens qui, imbus des protections mystiques qui leur étaient assurées, se croyaient invulnérables.

 

      Tel est l’enseignement que le chimpanzé nous dispense à travers sa devise : « Mes gris-gris, ce sont mes yeux ». De cette devise, nous devons retenir l’idée que nos destins dépendent avant tout de nous-mêmes. Autrement dit, les secrets de la longévité, de la bonne santé et de la réussite se trouvent en nous. Il nous incombe de les exploiter.

 

      Vous êtes élève ou étudiant. Votre vœu est de réussir vos études. Les marabouts, les féticheurs et les pasteurs peuvent vous y aider si vous avez foi en ce qu’ils font. Mais sachez que votre réussite dépend de vous-même, des efforts que vous êtes prêts à consentir. Si ces diseurs de bonne aventure pouvaient vraiment faire des miracles, les plus grands diplômés se recruteraient parmi eux. Alors, vigilance !

 

      Vous êtes candidat à un concours ou à un examen. Les marabouts, les pasteurs, les voyants, les féticheurs et les personnalités influentes sur lesquels vous fondez tous vos espoirs peuvent vous aider à le réussir. Mais sachez que votre succès dépendra des efforts que vous êtes prêt à consentir. Des gens à qui on avait donné de l’espoir ne cessent de grossir les rangs des chômeurs. Inversement, nombreux sont ceux qui ont compté sur eux-mêmes et qui ont été récompensés de leurs efforts.

 

      Brave femme, vous êtes de celles qui ont eu la chance de vivre avec un homme, même en concubinage. Des marabouts, des pasteurs et des féticheurs peuvent vous aider à consolider votre foyer si vous avez foi en leurs pouvoirs. Mais sachez que le succès de votre union dépend avant tout de votre conduite. Vous risquez de vous mordre les doigts tôt ou tard si vous faites comme celles qui mettent leurs foyers en péril par leur mauvais comportement et qui cherchent ensuite à les sauver par des diableries, la prière, le jeûne et des offrandes.

 

      Appelé à la magistrature suprême de votre pays, le pouvoir vous a fait perdre la tête au point d’oublier vos promesses de campagne et les vertus démocratiques que vous aviez passé des années à défendre. Ayant la puissance publique et des diseurs de bonne aventure à votre disposition, vous vous croyez invulnérable et n’hésitez pas à narguer le peuple ni à persécuter, à mépriser ou à railler vos adversaires : vous êtes persuadé que vous aurez toujours le dernier mot. Sachez que l’histoire est très riche en exemples de souverains qui ont fini par comprendre, à leurs dépens, que la puissance invincible n’appartient qu’à Dieu, et à Lui seul.

     

     Je pourrais multiplier à loisir les exemples qui montrent que dans tous les domaines de la vie nous gérons nos destins en ayant plus recours à des forces extérieures qu’à celles, de loin plus éclairées et plus efficaces, qui sont en nous.

 

      Apprenons à nous inspirer de la sagesse du chimpanzé, qui a des leçons à nous donner. Approprions-nous sa devise et servons-nous en pour gérer nos vies. Nous éviterons des ennuis qui ont conduit bien des gens au tombeau ou à leur perte.

 

                                                              Fodjo Kadjo ABO 

                                                                                                         Magistrat-écrivain

     

 

 

 

Commenter cet article
T
<br /> Bonjour tcf ton blog que je viens de découvrir me séduit comme les articles qui y figurent.je viens de lire la devise du chimpanzé.Elle me rappelle celle du caméléon de A. H. Ba.Merci pr ce<br /> talisman de protection. Reçois ma T. et C. A. F.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Bonjour, mon Bien Aimé Frère<br /> <br /> <br /> J'ai lu avec plaisir les compliments que tu as bien voulu me faire à propos de mon blog et ton aimable commentaire sur mon article intitulé "La devise du<br /> chimpanzé". Je t'en remercie.<br /> <br /> <br /> Bien fraternellement <br /> <br /> <br /> <br />
I
<br /> merci pour la symbolique du message emmené par le chimpanzé en sa qualité d'acteur d'illustration pour l'éveil et le réveil de nos consciences. encore merci.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Monsieur Foto et cher frère<br /> <br /> <br /> Merci de l'aimable commentaire que vous avez bien voulu faire sur mon article intitulé " La devise du chimpanzé". J'en suis très touché.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> La dévise du chimpanzé.<br /> Une belle reflexion qui milite pour un monde simple et meilleur. Une chose est de lire ces sagesses et une autre est d'en prendre bonne note et de s'en inspirer. J'espère que tous ceux qui les<br /> parcourent retiennent quelque chose.<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Bonsoir N'No Mazan. J'ai été très touché par l'aimable commentaire que tu as bien voulu faire sur mon article intitulé "La devise du chimpanzé". Je t'en remercie de tout coeur.<br /> <br /> <br /> Fraternellement<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> Merci de nous faire partager votre sagesse. L'Afrique a besoin de ses fils qui l'honore. Et vous en êtes un.<br /> Que Dieu vous protège et vous inspire pour le bonheur de notre société.<br /> Votre soeur ASSANDOI<br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> Chère soeur<br /> <br /> <br /> Merci de l'aimable commentaire que vous avez bien voulu faire sur mon article intitulé "La devise du chimpanzé". J'en ai été très touché. Bien fraternellement.<br /> <br /> <br /> <br />